Comment profiter de vos cours d'anglais?

** HOW TO GET THE MOST OUT OF YOUR CHILD'S ENGLISH LESSONS AT KIDOOLAND **

Scroll down to read this article in English


Pour certains parents, il suffit d'inscrire leur enfant à un cours d'anglais et de laisser les professionnels s'en charger. D'autres parents, rejoignant KidooLand, auront un objectif précis en tête : "Je veux que mon enfant soit bilingue" ou "Mon enfant doit passer un test". Dans les deux cas, nous pensons qu'il est important pour vous, clients, d'avoir une idée précise de l'objectif linguistique de votre enfant chaque année, car en reconnaissant et en travaillant à cet objectif commun, cela vous permet de mesurer et de valider l'investissement de votre famille (à la fois financier et en temps/effort).


Tout comme dans le monde des affaires, cet objectif linguistique doit être SMART... Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporelle. Depuis septembre 2020, nous avons approfondis ces objectifs avec nos clients, pour être sure d'avoir bien compris et gérer vos attentes concernant ce qui se passera à KidooLand et ce qui devra se passer chez vous pour atteindre cet objectif.


Voici quelques-unes des façons avec lesquelles KidooLand vous aide à mesurer et à valider les objectifs linguistiques de votre enfant :

* Pour les cours hebdomadaires des évaluations trimestrielles sont mise en place afin de voir comment votre enfant se débrouille.

* Les sessions hebdomadaires et de vacances incluent l'accès à Kidscare (notre application de communication) afin que vous puissiez voir après chaque session ce qui a été travaillé. Cela vous permet de répéter, de réviser et de renforcer l'apprentissage entre les sessions. La révision aidera le cerveau de votre enfant à stocker ces connaissances dans sa mémoire à long terme.

* Tous les membres ont accès à notre bibliothèque de ressources en ligne (mise à jour fréquemment) afin que les enfants puissent renforcer le travail effectué en classe à leur propre rythme depuis la maison.


IMPORTANT : Si votre objectif change au cours de l'année ( exemple : vous décidez que votre enfant à besoin d'un niveau A2 pour le test), s'il-vous-plaît, faites nous-en part. Nous discuterons alors du niveau actuelle de votre enfant, du cours qu'il suit, du calendrier en place et des meilleures mesures à prendre pour vous aider, vous et votre enfant, à atteindre cet objectif.


Les questions les plus fréquemment posées à la porte ici à KidooLand sont : Mon enfant s'en sort-il ? Est-ce qu'il progresse ? Chez KidooLand, nous aimons le fait que les parents s'intéressent à l'éducation et aux progrès de leur enfant. Cependant, il est difficile d'entrer dans les détails à la porte, alors veuillez vous référer en premier lieu aux e-mails et évaluations hebdomadaires de Kidscare. Si vous avez des préoccupations ou des questions sérieuses, veuillez nous contacter via Kidscare pour convenir d'un rendez-vous téléphonique afin que nous puissions prendre le temps de discuter correctement de vos demandes.


Chez KidooLand, nous encourageons tous les parents (même ceux qui ne parlent pas anglais) à jouer un rôle actif pour aider leurs enfants dans leur apprentissage de l'anglais. Nous fournissons fréquemment des conseils et des astuces pour aider les parents à renforcer le travail en classe de manière simple et amusante à la maison. Lisez la suite pour découvrir les différentes étapes de l'apprentissage d'une langue et ce que vous pouvez faire pour aider votre enfant dans son voyage vers un avenir bilingue et heureux...


Quelques-unes des étapes de l'apprentissage d'une langue


1. Le silence est un élément clé de l'acquisition d'une langue.

Comment le silence peut-il faire partie intégrante de l'apprentissage des langues ? Nous savons que cela peut paraître contradictoire, mais pensez à l'époque où votre enfant était un bébé ou un jeune enfant. Il y a eu une période importante pendant laquelle vous saviez que votre enfant vous comprenait, mais il était incapable ou peu disposé à vous répondre. Votre enfant écoutait, absorbait, observait, répondait non verbalement mais ne parlait pas réellement.


Cette même période d'observation silencieuse se produit pour l'apprentissage d'une deuxième langue, à tous les âges et à tous les niveaux. La durée de ce "silence" varie fortement d'un enfant à l'autre, en fonction de facteurs tels que l'âge, le niveau de confiance, la volonté de prendre des risques, la quantité (nombre d'heures de contact) et la qualité de l'enseignement et le niveau de stimuli et d'interaction auquel l'enfant est exposé à l'intérieur ET à l'extérieur de la classe.

Comme pour les tout-petits, ce silence ne signifie pas que l'enfant n'apprend pas, ni qu'il ne comprend pas. Il peut simplement passer par une période d'observation et les enseignants expérimentés de KidooLand savent comment encourager doucement les enfants à participer oralement en utilisant des jeux, des chansons, des jeux de rôle, etc. Fournir des questions pour les devoirs afin que les enfants puissent réfléchir et préparer leurs réponses à l'avance est une autre excellente technique pour aider les enfants à participer plus facilement en classe.


TOP TIP pour les parents dont les enfants sont observateurs.

Votre enfant est-il un observateur en général ? Aime-t-il évaluer la situation avant de participer ? Si c'est le cas en dehors des cours de langue, cela peut aussi être la façon dont ils se trouvent dans la session. Pour aider un enfant observateur, faites une petite révision avec votre enfant avant chaque cours, en veillant à ce que ce soit amusant et amical, car cela contribuera à renforcer sa confiance en classe.


2. Vocabulaire passif ou actif

Nous utilisons de nombreuses méthodes dans l'enseignement des langues, mais elles se répartissent en deux grandes catégories :


1. Buts mécaniques - Le vocabulaire et la grammaire, comment la langue s'articule.

Dans ce cas, nous pouvons travailler vers des objectifs mécaniques en utilisant des fiches, des exercices écrits, des tableaux, etc.


2. Buts de maîtrise - Utilisation de la langue et mise en pratique et en contexte.

Nous pouvons utiliser un jeu de rôle au théâtre, un jeu interactif, faire une présentation, etc.

L'un sans l'autre n'est pas efficace et ne favorise pas la réflexion. Les écoles, en raison de la taille des classes et du temps, ne pourront souvent se concentrer que sur des objectifs mécaniques. C'est pourquoi tant d'adultes se présentent aujourd'hui avec un manque de confiance en eux lorsqu'ils parlent et écoutent. Il est essentiel pour l'apprentissage des langues que la mécanique et la maîtrise se fassent en parallèle si l'on veut que le cerveau fonctionne au maximum de ses capacités.

Pensez aux langues étrangères que vous connaissez, peut-être celles que vous avez étudiées à l'école.

Si on vous a mis sur la sellette et qu'on vous a demandé de répondre à une question dans cette langue, il se peut que vous ayez du mal à accéder et à vous souvenir de tout le vocabulaire et des formes grammaticales nécessaires. Cependant, si on vous montrait des fiches avant que les questions ne commencent avec divers mots courants écrits dans cette langue, vous constateriez probablement que vous reconnaissez et comprenez plus de mots que vous n'auriez cru possible au départ. Cela vous donnerait alors la confiance nécessaire pour participer aux questions-réponses. Avec la pratique et au fil du temps, ce comportement se répète et sera stocké dans la mémoire à long terme pour être utilisé plus tard.

La compréhension de la langue (mécanique - vocabulaire passif) est généralement beaucoup plus forte que ce que les compétences linguistiques orales/actives suggèrent, car les étudiants construisent leur vocabulaire très rapidement mais sans la pratique de la maîtrise les connexions neuronales nécessaires pour mémoriser ne se créent pas.

En utilisant à la fois des actions mécaniques et de maîtrise et en créant un environnement d'apprentissage amusant et positif, à KidooLand, les enfants sont immergés dans la langue anglaise et le vocabulaire peut être enseigné et révisé d'une multitude de façons innovantes et interactives.

Si les enfants aiment apprendre, si c'est amusant et basé sur le jeu, cela crée des connexions positives dans le cerveau, qui à leur tour facilitent l'apprentissage, l'intégration du vocabulaire dans la mémoire à long terme de l'enfant et donc, au fil du temps, permet à l'enfant d'accéder, de se rappeler et d'utiliser ses connaissances rapidement et facilement.



3. La vitesse d'acquisition de la langue doit être adaptée à l'âge de l'étudiant.

Il existe quatre domaines principaux d'apprentissage des langues - écouter, parler, lire et écrire - et certaines compétences de base sont nécessaires avant de pouvoir les acquérir. Un locuteur vraiment courant pensera et même rêvera dans la langue.

Cela semble évident, mais si un enfant ne peut pas encore tenir un crayon et écrire dans sa langue maternelle, apprendre à écrire en anglais sera un processus lent car les compétences de base (comment tenir correctement un crayon, comment dessiner des formes de base avec le crayon comme des courbes, des vagues, des zigzags etc...) devront d'abord être enseignées.


À KidooLand, nos cours hebdomadaires sont axés sur la langue et non sur l'enseignement de la lecture et de l'écriture. Il y a tellement de travail oral et d'écoute à faire, que nous attendons qu'ils soient au moins en CE1 (et donc qu'ils soient des lecteurs et des écrivains sûrs d'eux en français) pour introduire la lecture et l'écriture dans nos programmes d'anglais. Nous savons que certains enfants seront déjà de bons lecteurs et écrivains avant le CE1 et, parfois, nous pourrons travailler avec cela, mais nos classes sont des programmes de groupe et sont donc alignées sur le programme national français.

Cela ne veut pas dire que les enfants ne seront pas en contact avec le texte écrit, au contraire, le groupe de jeu international de KidooLand enseigne ces compétences de base aux enfants âgés de 2 à 5 ans dans le cadre du programme, et les enfants peuvent tirer un énorme profit de l'apprentissage de leur alphabet en anglais à un si jeune âge, notamment en ce qui concerne la prononciation et l'accent. Les programmes de la maternelle et des premières années du primaire utilisent également des livres et des feuilles de travail en classe, ils seront juste à un niveau d'anglais langue seconde simple.



4. Pratiquez, pratiquez, pratiquez.

L'apprentissage des langues est un marathon, pas un sprint et comme tout sport, l'apprentissage des langues doit être répété et pratiqué souvent. Il est très tentant d'envoyer les enfants avec de longues listes de vocabulaire à apprendre, mais c'est rarement une bonne stratégie et cela ne servira qu'à démotiver tous les élèves, sauf les plus engagés.