Oubliez le QI et pensez au QE : pourquoi les émotions sont si importantes.

Oubliez le QI et pensez au QE : pourquoi les émotions sont si importantes.

écrit par Antonia Beauvoisin-Brown, fondatrice de KidooLand


** Forget IQ what about EQ: Why emotions are so important. **

Scroll down to read this article in English


Je me souviens avoir lu, lorsque mon premier enfant avait environ 4 ans, l'importance du quotient d'intelligence émotionnelle (QE) et comment il était tout aussi important, si plus, que le QI (quotient intellectuel), et pourtant ce n'est pas quelque chose que nous voyons figurer dans nos programmes scolaires.

J'ai trouvé cela surprenant et triste car toutes les recherches montrent que le succès et le bonheur sont fortement liés au QE d'une personne et quel parent ne souhaite pas une tonne de succès et de bonheur pour son enfant ?

Je suis actuellement en train de faire une certification en neurosciences et en langues, ce qui m'amène à étudier le cerveau, le lien avec notre cœur et nos émotions, la façon dont nous sommes connectés et comment et pourquoi réagissons comme nous le faisons.


https://www.youtube.com/watch?v=5Zqloy9Ma_s


ÉTAPE 1

Une chose dont je suis convaincue, est que les enfants doivent avoir une solide compréhension de leurs émotions dès leur plus jeune âge (même les bébés). Une merveilleuse façon de dissiper les émotions plus négatives est d'aider l'enfant à identifier et à nommer l'émotion :


“ Je peux voir que le fait de ne pas pouvoir ouvrir la boîte t’ as mis très en colère".

“ Es-tu triste de ne pas pouvoir voir papa en ce moment?"

“ Es-tu fatigué après l'école ?”

ÉTAPE 2

Ensuite, il est important d'aider l'enfant (ou l'adulte !) à commencer à voir la corrélation entre le sentiment psychologique (émotion) et son état physiologique. Dans ce cas, il se peut que la colère provoque une tension dans les épaules, peut-être une légère douleur dans la poitrine ou l'estomac, peut-être des larmes dans les yeux, etc.


Cela aide l'enfant à comprendre les symptômes physiques et à identifier lui-même l'émotion à l'avenir. Dans le cas d'un attachement de panique ou d'anxiété, cela aide également la personne à comprendre que cela passera. Cette connaissance est essentielle pour aider à réduire l'anxiété pendant l'attaque proprement dite.

Le fait de pouvoir comprendre ses émotions et ses réactions développe le QE et a un impact beaucoup plus important sur le bonheur et la réussite d'une personne dans la vie que le QI.