L'état d'esprit de croissance et comment il peut aider nos enfants à apprendre l’anglais


Le concept d'un état d'esprit de croissance a été développé par une psychologue américaine, Carol Dweck, et popularisé dans son livre, Mindset: The New Psychology of Success, publié en 2007. Grâce à ses recherches approfondies, Dweck a identifié 2 mentalités ou systèmes de croyance, que les enfants (et aussi les adultes) se préoccupent d'eux-mêmes :


Un état d'esprit fixe :

« Dans un état d'esprit fixe, les gens croient que leurs traits de base, comme leur intelligence ou leur talent, sont simplement des traits fixes. Ils passent leur temps à documenter leur intelligence ou leur talent au lieu de les développer. Ils croient également que le talent à lui seul crée le succès, sans effort. »


Un état d'esprit de croissance :

« Dans un esprit de croissance, les gens croient que leurs capacités les plus élémentaires peuvent être développées grâce au dévouement et au travail – l’intelligence et le talent ne sont que le point de départ. Ce point de vue crée un amour de l'apprentissage et une résilience qui sont essentiels pour une grande réussite, »


Le pouvoir du « yet » contre la tyrannie du « now »

Il est important de noter que les enfants avec un état d'esprit fixe ne sont pas condamnés à une vie de croissance limitée. Avec les encouragements et le soutien appropriés, les enfants peuvent apprendre les outils nécessaires pour développer un état d'esprit de croissance.



Dweck décrit l'essence d'un état d'esprit de croissance comme étant la capacité des enfants (ou des adultes) à relever les défis, à les considérer comme des opportunités d'apprentissage qui les aideront à développer leurs compétences, capacités ou intelligence.


Pour relever un défi, les enfants doivent accepter (et non craindre !) « l’échec » dans le processus d'apprentissage et c'est là que réside le pouvoir ‘ je ne peux pas encore le faire, mais je peux apprendre comment avec du temps et de l’effort !’



Pour en savoir plus sur la philosophie de Dweck, regardez cette courte présentation (10 minutes) qu'elle a donnée en 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=hiiEeMN7vbQ








KidooLand crée des conditions favorables à l'apprentissage…


Chez KidooLand, nous nous efforçons de créer un environnement propice à la croissance de notre équipe et de nos étudiants. Après plus de 13 ans, nous avons vu la preuve d'innombrables fois que les enfants, lorsqu'ils sont félicités pour leurs efforts et leur attitude face aux défis, plutôt que pour le résultat final, peuvent s'épanouir et croître en confiance en leurs propres capacités à grandir et à apprendre de nouvelles choses. Cet état d'esprit de croissance a ensuite un impact non seulement sur leur apprentissage de l'anglais, mais déborde également pour avoir un impact positif sur d'autres aspects de leur vie.


L’équipe de KidooLand est tout à fait d’accord avec Dweck que c’est un droit humain fondamental pour les enfants de vivre et d’apprendre dans des environnements qui créent des opportunités de croissance et qui regorgent de pouvoir et de possibilité du « yet ». Chacun a la capacité d'apprendre une langue étrangère - que ce soit l'anglais, le français, l'italien ou le russe - ou de développer une nouvelle compétence. Pour réussir, tout ce dont chacun a besoin, c'est la bonne attitude et la détermination à investir du temps et des efforts dans le processus d'apprentissage.


… Et c’est pour cela qu’un avenir bilingue est une possibilité pour tous nos élèves !


Chez KidooLand, nous savons qu'un avenir bilingue est vraiment un objectif réalisable pour tout enfant.

Nous encourageons la participation des élèves aux cours et nos enseignants ne corrigeront pas nécessairement toutes les erreurs commises par un enfant. Au lieu de cela, les enseignants de KidooLand se concentreront d'abord sur l'effort, l'enthousiasme, la stratégie, du progrès et du dévouement - en renforçant la confiance et une attitude « je peux le faire » - avant de se concentrer sur le fait de parler et d'écrire l'anglais parfaitement.


En bref, le rôle de l’équipe pédagogique de KidooLand est non seulement d’enseigner le vocabulaire et la grammaire nécessaires pour atteindre cet objectif, mais aussi de donner aux enfants la confiance en leur capacité à apprendre, à grandir et à devenir pleinement bilingues.


Un enfant ne parle peut-être pas encore couramment l'anglais… mais ce que l'avenir lui réserve dépend de l'enfant et de ses soignants, enseignants et mentors.


KidooLand est si fier d'avoir accompagné plus de 6000 enfants sur leur chemin vers un avenir bilingue au cours des 13 dernières années. Si vous ou votre enfant souhaitez apprendre l'anglais et développer un esprit de croissance avec nous, n'hésitez pas à

>> nous contacter <<




***

What is a growth mindset and how can it help our children learn English?


The concept of a growth mindset was developed by an American psychologist, Carol Dweck, and popularized in her book, Mindset: The New Psychology of Success, published in 2007.Through her extensive research, Dweck identified 2 mindsets, or belief systems, that children (and also adults) hold about themselves:


A fixed mindset:


“In a fixed mindset, people believe their basic qualities, like their intelligence or talent, are simply fixed traits. They spend their time documenting their intelligence or talent instead of developing them. They also believe that talent alone creates success—without effort.”


A growth mindset:


“In a growth mindset, people believe that their most basic abilities can be developed through dedication and hard work—brains and talent are just the starting point. This view creates a love of learning and a resilience that is essential for great accomplishment,”


The power of ‘yet’ v. the tyranny of ‘now’

It is important to note that children with a fixed mindset are not condemed to a life of limited growth. With the right encouragement and support, children can be taught the necessary tools to develop a growth mindset.

Dweck describes the essence of a growth mindset as being the ability of children (or adults) to embrace challenges, to view them as learning opportunities that will help them to develop their skills, abilities or intelligence.


In order to embrace a challenge, children need to accept (and not fear!) “failure” as part of the learning process and therein lies the power of yet – I can’t do this yet, but I can learn how to with time and effort!